Blog Anecdotes

Une jeune maman au service des jeunes mamans

April 20, 2022





Elle ne se lasse pas quand il s’agit de partager son savoir ! 


Le dimanche 10 Avril, j’étais en live avec Audrey Touré. Audrey Touré est la maman de Nouria, 11 mois mais également Doctorante en pharmacie et fondatrice du cercle des jeunes mamans. Elle gère les pages RS de l’Info du pharmacien qu’elle a créé afin de sensibiliser toute personne sur le bon usage des médicaments.


Il y a quelques mois, pour combler le manque d’informations sur la maternité africaine 😅, je veux dire le manque d’informations qui collent avec nos réalités, elle a lancé avec 3 autres mamans, une communauté de jeunes mamans qui favorise le soutien entre elles… la sororité.


Ayant été éduqué aux valeurs de la famille, Audrey n’avait qu’une envie, obtenir une stabilité sur le plan de la famille pour ensuite s’épanouir dans sa vie professionnelle. Et elle y est parvenue même ! Si elle a appréhendé le moment d’annoncer à ses parents la venue prochaine de leur petite-fille, ils lui ont prouvé qu’en dépit de leur petite déception ils seraient d’un soutien indéfectible pour elle. Et puis après tout, Etudes - Boulot - Mari - Enfant, ce n’est qu’un ordre.  


Entre les inquiétudes du premiers mois et de toute la grossesse, le soutien de son homme et de ses parents a été d’un grand réconfort. Pour être en mesure de répondre aux besoins de son bébé et de sa famille, Audrey n’a pas arrêté de lire, de regarder la case des maternelles sur YouTube, de lire des témoignages de femmes dans le monde entier sur leur grossesse, leur post-partum. Elle a vécu la différence entre tout ce qu’on peut lire et la mise en oeuvre.






L’homme à sa place, c’est aussi une grâce ! Audrey est très reconnaissante pour son homme.


Il a su ne pas lui mettre la pression. Une femme enceinte a besoin de soutien. Ses maux, ses faiblesses ne sont pas des parties de plaisir. Personne ne prend du plaisir à se sentir mal. Le comprendre et la laisser faire comme elle peut, élimine une partie de son stress. 


Il a su la réconforter dans ses doutes. Il y a des circonstances qui vous amènent à rester au repos. Suspendre tes activités, ce n’est pas facile à digérer. A la demande de son gynécologue, elle a dû arrêter ses stages, rester sans gagner de l’argent et sans faire ce qu’elle aimait (aller en officine, donner des conseils…)

« T’en fais pas on va gérer », une phrase qui a suffit à la rassurer, la tranquilliser. 


Il a su l’épauler dans ses décisions. Audrey a décidé de reprendre le boulot quand sa fille a eu 4 mois. Sans le soutien de son partenaire, elle ne l’aurait pas fait. Son entourage n’a pas compris sa décision, mais elle savait qu’elle le faisait aussi pour sa fille.  


Les priorités !!! Grâce à son partenaire, Audrey a appris à mieux s’organiser… Messieurs, être meilleure à vos côtés, on ne demande que ça 😁. Leur Méthode à tous deux ? UIN (Urgent Important Nécessaire). On ne peut pas tout faire toute seule !


Cher papa, plus que votre présence physique, votre présence morale est demandée.

 

Cependant, elle reconnaît : « J’ai fait une grande erreur, celle que font plusieurs mamans. Écarter mon homme. Je pensais vraiment qu’il ne servait à rien. J’aurai dû l’impliquer, lui donner sa place. Il faut qu’ils comprennent qu’ils peuvent nous aider. »







Les boost de Audrey  !


La société ne nous laisse pas souvent exprimer nos peines de jeunes mamans. Audrey se sentait incomprise, même de sa mère qui était venue passer 4 mois avec elle. « Ça n’allait pas, je n’avais personne dans mon entourage pour m’aider, parce que personne ne me comprenait ». La dépression postpartum est vécue par plusieurs femmes à travers le monde. Audrey l’a découvert en faisant des recherches pour comprendre ce qui lui arrivait. Aujourd’hui, Audrey à un message pour toutes les jeunes mamans « Tu n’es pas seule, je sais ce que tu vis ». Audrey n’a pas eu une bonne montée laiteuse, elle a essayé plusieurs recettes. Et s’est sentie acculée par toutes les personnes qui l’interrogeait sur tété de l’enfant. Elle ne s’en est remise que récemment. 


- Pour accueillir son enfant, il faut se préparer psychologiquement, physiquement et financièrement.  Être entouré des bonnes personnes, prendre des conseils des personnes ressources. 

- Surtout ne pas paniquer, le stress s’installe les premiers mois.

- Malgré les tensions des premiers mois, sa mère l’a beaucoup soulagé en s’occupant de son bébé le temps qu’elle se repose.

- Le but d’Audrey en partageant des expériences n’est pas d’effrayer les jeunes femmes et futures mamans, mais plutôt de démocratiser l’information afin que chacune soit préparée, anticipe au maximum, vive mieux, apprécie mieux la période de grossesse et de maternité.

- « Quand tu deviens maman, tu te sens plus forte, plus intelligente, plus responsable et tu te vois à travers ce petit être. » Audrey

- « Il y a des jours où on craque, il y a des jours où on est fatigué, il y a des jours où on a envie de rien. Il faut les accepter et se dire qu’on n’est pas une machine. Ces jours-là, on se couche et on dort. Demain sera meilleur ! » Audrey

- La femme s’occupe de la maison, des enfants mais elle a aussi sa vision, ses projets, elle veut être épanouie … Si elle travaille et est indépendante financièrement, cela concourt aussi au bien du couple. 

- Communiquons tôt avec nos enfants même s’ils ne comprennent pas encore, ils finiront par comprendre un jour. Je veux rendre ma fille petit à petit indépendante, lui faire distinguer le bien du mal. Je fais attention à ce que je dis devant elle, à mon comportement et à ma manière d’être. Ma fille n’a pas à être parfaite. Mais quand ça n’ira pas, je voudrai être celle vers qui elle se tournera en premier et non quelqu’un qui l’induira en erreur. Je veux être son amie.

La gestion de la vie de famille est le gros challenge de Audrey mais elle s’applique à s’organiser. 



Que penses-tu de ce partage d’expérience  sur la maternité ? Es -tu déjà maman ? Quelles sont tes appréhensions ? Quelle est ton expérience ? Partage en commentaire ou en message avec nous.

Partager :